Bienvenue chez CENTURY 21 Quai Ouest, Agence immobilière PARIS 75015

La petite histoire du Grand 15 e arrondissement…

Publiée le 17/02/2015

 Avec une superficie 8.48 km² et un total de 236 491 habitants (en 2012)[ le 15ème arrondissement est le plus grand et surtout le plus peuplé des arrondissements de Paris hors bois de Boulogne et de Vincennes puisque l’arrondissement regroupe tout de même 10,7 % de la population de la ville. Il fut constitué en 1860 sur les anciens 10ème et 11ème arrondissements ainsi que sur les communes de Grenelle et de Vaugirard et sur une partie de la commune d’Issy.

Le 15ème arrondissement, aussi appelé « l’arrondissement de Vaugirard » est ainsi subdivisé en quatre quartiers administratifs : Saint Lambert, Necker, Grenelle et Javel.

 

 Quartier par Quartier….

 

Saint Lambert

Le quartier Saint-Lambert est le cœur même l'ancien Vaugirard.

On y trouvait de nombreuses vignes et carrières, cependant, de nombreux monuments de Paris y furent construits, comme l’école militaire ou les anciens abattoirs de Vaugirard (aujourd’hui le parc Georges Brassens).

Le nom qu'il porte est celui du saint, évêque de Maëstricht, héro du christianisme, toujours invoqué pour guérir de la maladie de la pierre et des hernies, que l'église paroissiale reconnaît pour son patron.

 Cette Eglise, fondée en 1342 place Henri Rollet, à l'extrémité Ouest du village devient un lieu de pèlerinage, consacrée à la déesse Raison sous la révolution et est remplacée en 1853 par l’église actuelle Saint Lambert de Vaugirard.

 Petit à Petit, le quartier Saint Lambert devint un lieu de promenade où l’on pouvait y trouver de nombreux cabarets et guinguettes, il était considéré comme une proche banlieue campagnarde où il faisait bon se balader.

C’est en 1860 que Vaugirard fut annexé à Paris en même temps que les autres villages en périphériques.

 

Necker

Situé à l'est de l'arrondissement, le quartier Necker correspond à l'espace initialement non habité entre Paris et l'ancienne commune de Vaugirard.

La gare et la tour Montparnasse sont certainement les lieux les plus connus du quartier, cependant le quartier Necker accueille de nombreux édifices publics et historiques tels que le lycée Buffon, l’Institut Pasteur etc…

Ce quartier doit son nom à Mme Necker qui en 1978 fonda un hospice pour personnes défavorisées. En 1802, l'institution devint l'hôpital Necker. La même année, l'ancien pensionnat royal de l'Enfant-Jésus, situé rue de Vaugirard et fondé en 1724 par Languet de Gergy, curé de Saint Sulpice, devint l'hôpital des Enfants-Malades. Les deux établissements furent réunis pour donner naissance à l’hôpital Necker, l’hôpital des enfants malades tel que l’on connait aujourd’hui.

 

Grenelle

Le quartier de Grenelle tire son nom de « Garanella » qui signifie « petite garenne » car en effet la plaine de Grenelle, lieu probable de la victoire de Labienus était un endroit quasiment désert qui servait principalement de terrain de chasse au lièvre et à la caille. Il s’y trouvait cependant le château de Grenelle ainsi que la ferme de Grenelle.

L’abbaye de Sainte Geneviève était principale propriétaire de la plaine jusqu’en 1824, année où ces terrains furent lotis si bien que Grenelle devint une commune à part entière communément appelée « Beau-Grenelle » avant d’être rattachée à Paris le 1er janvier 1860.

Bien longtemps après, à partir des années 1970, un ensemble de tours fut construit, puis un centre commercial constituant le cœur d’un nouveau quartier Beaugrenelle, moderne et vivant. Les alentours du quartier, de la rue des entrepreneurs jusqu’à la rue du commerce, ancien secteur ouvrier destiné à loger les travailleurs du chantier de l’exposition universelle, lui, se veut aujourd’hui plus traditionnel et familial.

 

Javel

Au 15ème siècle, le petit port de « Javetz » situé au sud de la plaine de Grenelle faisait partie intégrante de la commune d’Issy.

Il fut notamment connu à partir du 17ème siècle pour son moulin à vent et sa guinguette très fréquentée par les baigneurs, les pêcheurs et les canotiers. Ce n’est cependant qu’à partir du 18ème siècle que sa graphie fut changée pour « Javelle » puis « Javel » au 20ème siècle.

Le quartier connut un important développement industriel avec l'implantation des industries électriques « Thomson » et automobiles « Citroën » qui ont occupé une très grande partie de ce quartier jusqu'aux années 1970-1980 et y ont laissé une empreinte historique. Pour anecdote L’Eau de Javel tire son nom l’ancien village où s’était créée, en 1784, une manufacture de produits chimiques, près du « moulin de Javelle ».

Aujourd’hui, Le parc Javel André Citroën, l'hôpital Georges-Pompidou et de grands immeubles de bureaux et studios de télévision (Sagem, Snecma, la Direction générale de l'Aviation civile, Canal+, France Télévisions…) ont pris place dans ce quartier devenu moderne.

 

 

Notre actualité