Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Quai Ouest, Agence immobilière PARIS 75015

Immobilier: la France manque-t-elle de logements?

Publiée le 05/03/2019

«Quand le bâtiment va, tout va». Force est de constater que ce vieil adage est toujours d’actualité. Si le marché de l’immobilier ancien a connu une nouvelle année exceptionnelle, ce n’est pas le cas dans le neuf. Bien au contraire. La France construit moins de logements. À fin août, le nombre de permis de construire (chantiers autorisés) cumulé sur douze mois, accusait un repli annuel de 7,9% tandis que les mises en chantier (chantiers commencés) chutaient de 10,2%, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Ville et du logement. «Le pays va bien si on construit 400.000 à 450.000 logements par an, affirme au Figaro Live Henry Buzy Cazaux, président de l’Institut de management des services immobiliers. On est en train de descendre en dessous de ce seuil.»

En 2018, le nombre de logements commencés est en effet repassé sous la barre des 400.000 unités (398.100) contre 427.900 en 2017 (voir ci-dessous). Qu’il est loin l’objectif de 500.000 logements construits en France fixé il y a cinq ans par François Hollande alors président de la République! Parmi les freins majeurs à la construction d’immeubles, figurent le rabotage des aides publiques, l’échéance des élections municipales de 2020 mais aussi la multiplication des recours. La loi logement promulguée en fin d’année dernière est censée les réduire en ramenant les délais de jugement à 10 mois (contre 18 à 24 mois jusque-là). Mais la communauté immobilière estime qu’elle n’aura pas de véritable impact sur le marché avant 4 ou 5 ans.

Dans ce contexte, les acteurs du logement, pour une fois unis, (fédération du bâtiment, Fondation Abbé-Pierre, organismes HLM...) et soutenus notamment par l’Association des maires de France, tirent la sonnette d’alarme. Ils regrettent le peu de place accordé au logement, «premier poste de dépense des ménages» et réclament une «politique plus ambitieuse» en faveur d’un «logement durable et abordable». «Nous lançons un cri d’espoir dans une politique du logement qui a fait ses preuves et qui est indispensable pour la cohésion sociale et territoriale du pays», affirme Jacques Chanut, président de la Fédération du bâtiment.

source : https://immobilier.lefigaro.fr/article/immobilier-la-france-manque-t-elle-de-logements-_9f32ea10-3509-11e9-8660-8204ece264f9/

Notre actualité