Bienvenue chez CENTURY 21 Quai Ouest, Agence immobilière PARIS 75015

Un marché stable mais fragile....

Publiée le 27/03/2013

Un marché fragile...

Ce premier trimestre nous confirme la tendance amorcée fin 2012. Notre marché garde un certain dynamisme, irrégulier certes,  mais ce dynamisme est fragile. Fragile car les prix sont soutenus par un système bancaire qui maintient des taux d'emprunts historiquement faibles, ce qui représente un danger, et le nombre de biens mis en vente ("l'offre") reste faible. En effet, les propriétaires continuent à exiger des prix de vente élevés, même si les prix sont maintenant stabilisés, et les acquéreurs, selon les secteurs, abondent.
Le XVème arrondissement étant le plus grand arrondissement de Paris avec 8,5 km2 et une densité de 27000 habitants/km², il est composé de multiples micro villages aux particularités diverses et variées. Chacun de ces micro villages ne présentent pas les mêmes attraits pour les acquéreurs et de fait, ne réagissent pas de la même manière dans notre conjoncture actuelle. Et dans cette diversité, Century 21 s'impose encore comme un acteur incontournable de par nos implantations géographiques dans ces différents micros secteurs. Chacune des 7agences étant située dans les différentes zones de notre arrondissement, nous sommes à même de juger au plus juste de la valeur d'un bien, et de recueillir les plus de demandes d'achat pour ce bien dans son secteur. De plus, la dynamique des 7 agences, réunies par un fichier partagé reposant sur les valeurs du service et du conseil, permet à tous, vendeurs et acquéreurs, de bénéficier d'une offre plus importante, et variée.

Le marché s'est stabilisé mais reste fragile, comme nous le disions en préambule, car si les banques modifient leurs stratégies d'emprunt en augmentant leurs taux de crédit, cette situation se retournera sûrement. Les acquéreurs perdront en capacité d'emprunt et  les vendeurs devront faire face à des délais de vente plus longs, assortis certainement à des baisses de prix conséquentes. Ce sera le signe d'un retournement du marché et les prémices d'une baisse de ce dernier. Nous le verrons dans les prochains mois si tel est le cas. Certaines rumeurs à ce sujet traînent déjà dans les "couloirs". À aujourd'hui la baisse du nombre de transactions est le résultat, inévitable, des décisions fiscales de notre gouvernement et l'avenir proche ne suppose pas d'amélioration...
Ainsi, nous pouvons conclure sur les faits suivants : un marché stable avec un dynamisme, irrégulier d'un mois à l'autre et de fait, difficile à apprécier. Mais cette stabilité et ce dynamisme sont, pour le moment, fragiles, car liés aux phénomènes économiques et financiers de la France, et par extension, de l'Europe et du monde. Objectivement, tout le monde s'attend à une baisse du marché mais quand? Même si Paris reste la seule ville française ayant eu en 2012 un marché en progression (+1,2% en moyenne mais certains arrondissements ne sont pas aussi bien lotis que notre cher XVème et ont enregistrés de petites baisses), nous devons rester sereins et vigilants. Dans cette conjoncture particulière, n'hésitez pas à nous consulter car nos outils et nos méthodes, plus qu'éprouvés depuis 25 ans, vous donneront toutes les clés nécessaires à la réalisation de votre projet dans les meilleures conditions.

En marge de cet édito, je rebondis vivement sur le sujet de mon assistante Mathilde concernant l'Eglise Sainte Rita de la rue François Bonvin, condamnée à la destruction par un promoteur immobilier nantais. Projet: la construction de 19 logements !!! 19 logements en lieu et place d'une magnifique église, d'un lieu de culte cher à des milliers de personnes. Encore une ineptie flagrante... Comment peux t’on envisager, pour de simples raisons de rentabilité et de coût, laisser une église construite en 1900 être détruite et laisser ainsi tant de fidèles sur le "trottoir". Si ce sujet vous touche, merci de signer la pétition dont vous trouverez le lien ci à côté.

À très bientôt,

Philippe RAYNAUD
Directeur

Notre actualité